La pensée optimiste s’attache à réfléchir à la solution d’un problème sans dénier la réalité , à l’inverse de la méthode Coué qui va dans le sens d’un aveuglement.

Souvent la complexité du monde actuel amène à idéaliser les époques précédentes. Avant n’est plus, par définition et c’est cet avant qui nous a conduits à la surconsommation et à l’inconscience écologique, entre autres erreurs.

Rester ouverts à la nouveauté n’empêche nullement de voir les problèmes pour pouvoir se projeter positivement dans le futur.

Or, dans ce monde complexe, apprendre à bien s’informer est crucial pour cerner les différents enjeux et se situer. Il faut surtout aller plus loin que les gros titres et alertes qui bombardent constamment nos smartphones.

Cela suppose d’avoir la curiosité en éveil permanent afin de chercher des analyses pertinentes et des initiatives enthousiasmantes qui forgent l’espoir et font gagner en discernement personnel.

Ainsi les progrès en médecine, la contributions des robots aux tâches éprouvantes, entre autres réussites sont de vraies avancées positives.

Partager ces bonnes nouvelles avec nos enfants est essentiel comme de leur transmettre une éducation à l’information, à la recherche des sources de celle-ci afin qu’ils trouvent du sens à leur avenir.

Il n’en reste pas moins que le désir, le rêve ont toute leur place dans nos vies. Déployer son imagination, se cultiver, observer la Nature, sa beauté favorise notre créativité qui est essentielle pour rendre notre monde tout simplement désirable.