Bienveillance jusqu’à overdose de ce mot…

Accueil/Blog Arcanes Conseils/Bienveillance jusqu’à overdose de ce mot…

Bienveillance jusqu’à overdose de ce mot…

 

Ce mot, devenu un tantinet racoleur n’en finit plus d’emplir les injonctions à la bienveillance.

La bienveillance doit être spontanée, pudique, sobre dans son expression.

Faire l’apologie du bonheur obligatoire ou de vertus à la mode retire toute portée à l’idée qui, en soi, au départ est très positive

Invoquer la bienveillance à tout bout de champs revient à admettre que c’est presque déjà trop tard tant le monde serait devenu brutal, agressif.

Lui préférer confiance et attention semble plus efficace en proposant son aide à l’autre plutôt qu’en l’engageant à laisser tomber ce qui lui semblerait trop difficile à réaliser.

Des pratiques professionnelles douteuses comme le “management bienveillant” surfe sur cette notion à la mode en pressurant à l’extrême des salariés tout en leur proposant, pour la bonne conscience, des salles de jeux, des cours de pilates ou le soutien de “happiness officers” (responsables du bonheur).

Ce n’est pas le rôle de l’Entreprise d’être gentille, de se résigner aux fragilités de certains mais de savoir identifier des talents, les aider à progresser et leur permettre de réaliser ce qui sera utile à tous.

Tirer le meilleur d’une personne, c’est rétablir de l’humanité qui a été bafouée par la numérisation à tout crin qui mène à un certain égoïsme, un désintérêt d’autrui évident.

Cessons de nous cacher derrière ce mot galvaudé car mal utilisé et revenons à des valeurs simples mais sincères.

Par | 2018-12-17T09:49:12+01:00 17 décembre 2018|Blog Arcanes Conseils|0 commentaire